Forum de l'AGEC

Forum de l'Association Générale des Étudiants de Clermont-Ferrand
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 IUT contre la LRU: Amiens

Aller en bas 
AuteurMessage
ferréol

avatar

Nombre de messages : 855
Age : 32
Localisation : gergo
Date d'inscription : 09/05/2007

MessageSujet: IUT contre la LRU: Amiens   Dim 14 Déc 2008 - 13:36

Citation :
Depuis plusieurs semaines, les IUT sont mobilisés pour préserver une définition nationale des programmes et des modalités pédagogiques des DUT le "fléchage de leurs moyens financiers et humains". En clair, pour préserver un cadrage national de leur diplôme et le statut d'autonomie budgétaire et de gestion du personnel des IUT au sein des universités, avec un budget directement attribué par le Ministère de l'Enseignement supérieur aux IUT, et une dotation en postes statutaires là encore définies nationalement le le Ministère. Un nouveau temps fort doit avoir lieu avec une journée nationale d'action mardi 16 décembre (probablement une manifestation à Amiens comme la semaine dernière).

En tant que syndicat étudiant, la FSE-Amiens est solidaire de ce mouvement sur ses revendications de base que sont le cadrage national des diplômes et le "fléchage des moyens". Soutien critique toutefois au vu des ambiguités fortes et du corporatisme diviseur que nous percevons actuellement au niveau de ce mouvement.

Tout d'abord, le grand écart affiché par ce mouvement à propos de la loi LRU (l'autonomie des universités) est pour le moins accrobatique: comment peut-on afirmer soutenir (ou du moins accepter une loi) tout en se mobilisant contre des mesures qui en découlent directement? En effet, c'est bien la loi LRU qui abroge de fait, en les rendant caduques, les dispositions législatives antérieures à propos du fléchage des moyens des IUT. Par ailleurs, l'une des principales critiques développées contre la loi LRU lors du mouvement étudiant de l'an dernier était justement la remise en cause par cette loi du cadre national des diplômes. Les DUT ne font donc pas exception à la règle sur ce plan, ouvrant la voie à des convergences possibles avec l'ensemble de la communauté universitaire. A condition toutefois de sortir du régistre, schizophrène, mais aussi nombriliste et égoïste, de type "oui à la loi LRU mais non à son application au niveau des IUT". Ce flou entretenu, loin d'être un avantage, est au contraire de nature à isoler le mouvement des IUT d'empêcher l'émergences de solidarités de la part du reste de la communauté universitaire.

Ensuite, le caractère corporatiste et sous tutelle des enseignants (pour ne pas dire téléguidé par le directeur de l'IUT...) de ce mouvement. Cet élément explique d'ailleurs sans doute la position alambiquée sur la loi LRU, au vu des positions affichées l'an dernier. La peur d'une prétendue récupération "extérieure" est agitée pour... asseoir la mainmise des enseignants sur le mouvement et empêcher le moindre débat contradictoire, sur la LRU par exemple, et confrontation d'expériences entre les étudiants. Empêcher un étudiant d'intervenir sous prétexte qu'il n'est pas de l'IUT ou encore la distribution de tracts syndicaux lors de la manifestation de mardi dernier, n'est pas de nature à garantir l'indépendance de la mobilisation étudiante, bien au contraire. Les étudiants ne sont pas là pour servir de "petits soldats" aux directeurs d'IUT de France et à une partie des enseignants de l'IUT d'Amiens dans leur volonté de préserver un fléchage des moyens qui correspond aussi pour eux à des intérêts catégoriels. Il ne s'agit d'ailleurs pas ici de leur reprocher en soi de défendre leur intérêts, d'autant plus que ces intérêts se révèlent largements convergents avec ceux des étudiants, posant l'enjeu d'un service public de qualité dans les IUT. Néanmoins, en enfermant cette mobilisation dans un cadre corporatiste aux revendications ambigües, le noyau dur de l'équipe enseignante regroupée autour du directeur de l'IUT, qui a la prétention de guider le mouvement et en confisque la direction, mène la mobilisation étudiante dans une problable impasse.

Les intérêts des étudiants de l'IUT ne se résument d'ailleurs pas à la question du fléchage des moyens financiers dans les IUT: outre la question du cadrage national des diplôme, sur laquelle ils se retrouvent objectivement avec les autres étudiants pour contester la loi LRU, ils sont au moins aussi touchés par la progression de la précarité étudiante et les projets gouvernementaux très inquiétants sur le devenir des oeuvres universitaires et sociales. Dans la droite ligne de la LRU, le rapport Lambert prévoit un depeçage des actuelles oeuvres universitaires et sociales: on peut parler de "régionalisation" des oeuvres universitaires et sociales, avec un cadrage national a minima et une autonomie renforcée des "Agences de la Vie Etudiante", qui remplaceraient les CROUS, une mise sous tutelle des présidents d'universités, etc. Et cerise, sur le gâteau, l'introduction d'impératifs d'attractivité , de rentabilité et de recherche de financements propres (collectivité s locales mais aussi fonds privés) incompatibles avec la mission sociale des oeuvres universitaires et sociales et source probable de creusement des inégalités territoriales. Sachant que la Picardie est une région depuis des années touchée de plein fouet par le chômage et la précarité (et la crise économique actuelle n'est pas faite pour améliorer cette situation), en dénaturant les missions des oeuvres universitaires et sociales la mise en oeuvre des orientations de ce rapport serait source de sélection sociale pour les étudiants les plus modestes, particulièrement pour les étudiants des IUT (dont la moitié environ sont boursiers!). Une catastrophe socio-culturelle pour toute la Picardie.

_________________
SG de l'AGEC
membre de la section FANL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gw1.geneanet.org/index.php3?b=hfbilly_w&lang=fr
 
IUT contre la LRU: Amiens
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Action à AMIENS contre la viande de lapin(élevage, abattage)
» Le personnel du Rectorat manifeste contre une fusion des académies de Lille et Amiens
» un répulsif contre les fourmi??
» Recette contre les cochenilles
» operation de la fente labial a amiens par Mme Baguidi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'AGEC :: Espace ouvert : :: Mobilisation contre la loi d'autonomie des universités-
Sauter vers: