Forum de l'AGEC

Forum de l'Association Générale des Étudiants de Clermont-Ferrand
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Salut. Quelques questions.

Aller en bas 
AuteurMessage
Gui

avatar

Nombre de messages : 9
Age : 31
Localisation : Clermont Ferrand
Date d'inscription : 13/12/2007

MessageSujet: Salut. Quelques questions.   Jeu 13 Déc 2007 - 21:10

Bonjour à tous,

J'ai plusieurs questions peut être un peu utopique sur la LRU. Je les soumets en expliquant mon point de vue et donc pas forcément en utilisant des point d'interrogations Wink !!!
Voilà je suis depuis un petit moment déjà l'actualité syndicale, corporative ou autre dans les asso' et syndicats étudiants. Je ne veux pas énumérer mon passé et mon présent associatif ce n'est pas l'objectif.

J'ai juste besoin de poser des questions sur les revendications que doivent prendre les étudiants vis-à-vis de cette LRU et ensuite sur le modèle d'action contre cette LRU.

Déjà la première question c'est croit-on vraiment que cette LRU va être abrogé??? Je suis peut etre super pessimiste mais je pense cependant que le gouvernement quoiqu'il arrive ne changera pas les fondements de bases de cette LRU. Par contre là ou je soumets réellement vos avis, c'est sur les décrets d'application.
En effet Il est clair que les réductions insolentes du nombres de représentants étudiants par exemple ou encore l'effacement soudain d'un modèle universitaire basé sur la culture ammenant à la création d'une usine à savoir m'effraye. Cela dit je suis très pragmatique, mais j'ai malheureusement vu comment fonctionne le nouveau gourvernement de très très prêt.
Je me demande donc s'il ne faut pas agir d'une autre manière.

Je vois un mouvement rempli de convictions et de très bonne idée sur Clermont-Fd mais cependant fortement limité par peut être une action trop forte et trop impulsive.
Je m'expliques. J'estime que certains médias, certaines actions moins fortes mais plus informelles permettront une ouverture sur la discussion.

Nous ne nourrissons pas à Clermont-Fd de rancoeur entre les universités comme dans beaucoup d'autre fac en France ou dans le monde. En effet quand je sors en boîte, quand je vais manger au RU, quand je discute avec d'autres étudiants, je vois un réel potentiel de cohésion étudiante. Oui mais à quels niveaux commencer?

Pour faire simple j'ai demandé à certain BDE de mettre en place une information sur la LRU. Tout simplement en mettant le texte brut de décoffrage sur les panneau d'affichage des UFR. Certains l'ont fait d'autres se sont positionnés contre ces idées car ça n'entrée pas dans les objectifs du BDE. De la simple information...

Je ne crache absolument pas contre ces BDE, ce que je veux dire c'est que le sentiment des étudiants aujourd'hui, suite aux différentes mobilisations des années précedentes, et de dire que tout ce qui est d'ordre institutionnel et gourvernemental n'a pas lieu de leur occuper l'esprit.
Pour simple support à cette remarque : le pourcentage de votant aux élections universitaires...

Alors je ne pense pas que les blocages soient le meilleur moyen d'agir contre cette LRU. De réellement la remettre en cause auprès des administrations et du gouvernement.

Oui mais comment alors??? Nous avons bien sûr une télévision locale "Clermont 1ere" ou les diverses asso' représentatives pourraient aller s'exprimer librement autour d'un débat sur l'avenir de nos universités Clermontoises. Mais ces débats peuvent tout à fait ce placer dans un cadre non médiatique.

J'aimerais voir naître ce climat de discussion entre les étudiants. En commençant par, de façon, logique les associations qui LES représentent comme l'AGEC, mais aussi l'UNI, l'AFEC, la CE, l'UNEF...etc.

Je suis surement super utopique mais j'aimerais avoir vos avis là dessus.

De façon très personnel, j'ai l'intime conviction que certains points de la LRU ont du bon. Mais la part des choses et vite faites quand je vois que le système que le gouvernement a mis en place ammène à une nouvelle définition de l'université que je ne souhaites pas pour mes enfants et toutes les personnes qui seront ammenées dans ce modèle.

Je ne développerais pas plus mon avis sur cette LRU. Je le ferais si je trouves le temps dans un autre topic.

Bon courage à tous. A tout bientôt.

Guillaume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ferréol

avatar

Nombre de messages : 855
Age : 32
Localisation : gergo
Date d'inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: Salut. Quelques questions.   Ven 14 Déc 2007 - 13:01

bonjour

merci de s'interesser à nous
en tout cas sit tu connais des gens qui sont interessés pour organiser une réunion d'information sur ton site, nous pourrions venir filer un coup de main

_________________
SG de l'AGEC
membre de la section FANL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gw1.geneanet.org/index.php3?b=hfbilly_w&lang=fr
Gui

avatar

Nombre de messages : 9
Age : 31
Localisation : Clermont Ferrand
Date d'inscription : 13/12/2007

MessageSujet: Re: Salut. Quelques questions.   Ven 14 Déc 2007 - 14:41

Salut,

merci de répondre!

Par contre je ne veux absolument pas mettre en place une réunion d'informations. Je veux mettre en place des réels débats autour de le LRU.

Depuis trop longtemps maintenant les étudiants ne se rendent plus au "réunion d'information" qu'ils jugent NON OBJECTIVE.

Je ne sais pas si mon message du coup était assez clair ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ferréol

avatar

Nombre de messages : 855
Age : 32
Localisation : gergo
Date d'inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: Salut. Quelques questions.   Ven 14 Déc 2007 - 20:24

je comprends tout à fait ta requête
pour que ce soit objectif il faudrait organiser un débat avec les membres de l'UNI... si ca tente quelqu'un d'organiser ca...

_________________
SG de l'AGEC
membre de la section FANL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gw1.geneanet.org/index.php3?b=hfbilly_w&lang=fr
Antoine

avatar

Nombre de messages : 258
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: Salut. Quelques questions.   Sam 15 Déc 2007 - 1:29

On parle de moi là? lol! Non, je dis non Ferreol, marre que ce soit toujours moi qui fasse l'uniste!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gui

avatar

Nombre de messages : 9
Age : 31
Localisation : Clermont Ferrand
Date d'inscription : 13/12/2007

MessageSujet: Re: Salut. Quelques questions.   Sam 15 Déc 2007 - 2:44

Uniste or not uniste???

La question ne doit pas s'arrêté non plus juste à l'UNI. Je ne pense pas que l'UNI est peur d'être représenté a ce type de débat. Etant donné que ce syndicat "grabataire" se place en situation de force c'est temps-ci de part le gouvernement actuellement au pouvoir.

Donc si'l faut allé voir l'UNI, personnellement ça ne m'effraye pas trop trop. Après à côté de ça je ne vois pas réellement une implication FORTE de l'UNI sur les enjeux de la vie étudiante à Clermont-Fd. Je ne vois pas l'UNI mettre en place d'action de solidarité ou de prévention. Parce que l'étudiant reste quand même un jeune et donc je pense qu'il faut aussi ce préoccupé des enjeux de cette jeunesse de 18-25 ans...

Je sais que l'AGEC par exemple mets en place des bourses au livre avec si je ne me trompe pas le Secours Populaire!!! Les BDEs Clermontois ont aussi été fortement présent sur le Telethon, donc voilà, la question c'est est ce que l'UNI fait réellement de la représentation étudiante aussi???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette

avatar

Nombre de messages : 263
Age : 32
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Re: Salut. Quelques questions.   Sam 15 Déc 2007 - 12:05

Ta proposition est très intéressante Guillaume (c'est toi le SG de l'AFEC?). En principe ces débats pourraient avoir lieu dans les conseils des universités mais étant donné l'état de l'assiduité étudiante (quelle que soient les listes d'ailleurs) ça devient compliqué. Pour un débat public, c'est vrai que les assemblées générales sont en principe le meilleur endroit, mais en pratique l'ambiance de "mobilisation" rend ce débat difficile, d'autant plus que les interventions sont chronométrées.

Nous sommes donc tout à fait ouverts à un débat sur la loi LRU. Mais il y a quelque chose qui me gène vis à vis des BDEs : vous vous présentez tout le temps comme "apolitiques", notamment au moment des élections. Pourtant vos représentants nationaux prennent des positions politiques et même au niveau local par exemple tu demandes à ce que les BDEs soient intégrés à un débat politique. Je ne refuse pas du tout le débat avec vous mais selon moi vous devriez clarifier le rôle que vous souhaitez avoir auprès des étudiants : soit des association festives et culturelles, soit des associations qui prennent des positions sur l'avenir des étudiants, leurs droits, et sur l'université en général, et donc vous êtes un syndicat. C'est cette dychotomie entre l'image que vous renvoyez aux étudiants et le caractère assez politque que prennent vos interventions sur le plan national et dans les conseils localement qui me gène un peu.

Qu'en penses-tu ?

PS : oui nous travaillons avec le Secours Pop mais pas sur la bourses aux livres, nous préparons une campagne commune sur la précarité étudiante et notamment le prix du ticket RU
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://agec.militant.fr
Etienne



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Salut. Quelques questions.   Sam 15 Déc 2007 - 15:27

Bonjour,

Je suis étudiant à l'école de sage femme de Clermont Ferrand.

Je trouve dommage que le fait que certains étudiants ne veulent pas se ratacher à un système politique connu empêche un débat sur l'autonomie des université. Et j'ai l'impression qu'on tourne en rond quand on parle d'apolitisme.


Dans le message original de Guillaume , il était question d'un plateau télé sur clermont 1ère. Cette chaine est regardée par beaucoup d'étudiants et de professionnels de l'université que je connais. Je pense que cela pourrait réellement porter ses fruits et ouvrir un dialogue constructif.

Et chacun aurait le rôle de représenter son asso. En croisant toutes les assos, on ne peut être que représentatif. (le point de vue des chouillard, celui des politicards, celui des professionnels, ...) C'est pas le but?

Bon Samedi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ferréol

avatar

Nombre de messages : 855
Age : 32
Localisation : gergo
Date d'inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: Salut. Quelques questions.   Sam 15 Déc 2007 - 16:04

c'est une bonne idée, on pourrait essayer d'organiser ca

_________________
SG de l'AGEC
membre de la section FANL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gw1.geneanet.org/index.php3?b=hfbilly_w&lang=fr
Gui

avatar

Nombre de messages : 9
Age : 31
Localisation : Clermont Ferrand
Date d'inscription : 13/12/2007

MessageSujet: Re: Salut. Quelques questions.   Sam 15 Déc 2007 - 17:30

Juliette a écrit:
vous vous présentez tout le temps comme "apolitiques", notamment au moment des élections. Pourtant vos représentants nationaux prennent des positions politiques et même au niveau local par exemple tu demandes à ce que les BDEs soient intégrés à un débat politique. Je ne refuse pas du tout le débat avec vous mais selon moi vous devriez clarifier le rôle que vous souhaitez avoir auprès des étudiants : soit des association festives et culturelles, t soit des associations qui prennent des positions sur l'avenir des étudiants, leurs droits, et sur l'université en général, edonc vous êtes un syndicat. C'est cette dychotomie entre l'image que vous renvoyez aux étudiants et le caractère assez politque que prennent vos interventions sur le plan national et dans les conseils localement qui me gène un peu.

TU soulèves un point sensible de l'associatif Juliette. Les BDE sont ils réellement apolitique?

Je crois que le terme apolitique n'existe pas dans le monde étudiants aujourd'hui. Je vois des centaines et des centaines de personnes dire qu'ils ne veulent pas prendre parti mais qu'ils pensent que...
"Je ne suis pas rascistes mais..."
"Je ne suis pas de Gauche mais..."
"Je suis pas spécialement pour Sarkosy mais..."
"Je suis pas spécialement pour le PS mais..."

Donc je suis désolé mais la question n'a quasiment pas à se poser sur cette dychotomie. Car je n'ais jamais vanté les valeurs d'un BDE apolitique ou d'une association apolitique.
Pour en revenir à ça. Ce n'est pas de l'apolitisme mais c'est surtout une représentation de l'étudiant sans revendications politiques spécifiques. Un travail avec un gouvernement au pouvoir sans lui porter ou toute sa haine ou toute sa compassion...
Aujourd'hui l'UNI dis Alleluia à toute les réformes du ministère, est-ce-qu'on appelle ça de la représentation étudiante?

Cela dit je ne vois pas ou est le soucis cependant de mettre en place à la fois des élections et d'un autre côté des actions sociales et culturelles.
Un BDE se doit d'être présent pour l'étudiant par un caractère d'aide SOCIAL. Cet aide social se caractérise le plus souvent par l'apport d'une vie de campus et de sa filère, mais aussi par le travail avec l'administration.

Donc je veux bien reprendre un tract et vérifié ce que tu dis sur cette soit disant dichotomie, cependant il me parait clair qu'on ne peut pas se présenter à des éléctions et se dire apolitique. LA dessus je te rejoins totalement Juliette.

Après ça, oui je suis le Secrétaire Général de l'AFEC mais ne mélangeons pas tout. JE ne suis pas là pour chercher le conflit d'idée syndicaliste.
J'ai des envies pour le monde étudiant sans avoir de carte de parti politique. Je suis sûrement un UTOPISTE comme le disent beaucoup de personnes, mais j'ai l'intime conviction qu'on peut réussir à faire avancer les choses sans être affilié politiquement.

Désolé j'ai dérivé sur des ressentis plus personnel, mais j'espère avoir répondu a ton message Juliette!

Un dernier petit point sur le National peut-être. Il faut savoir que les caractères politiques prit au niveau national comme tu le dis sont sur le même modèle qu'un syndicat. Il ne faut pas se le cacher la FAGE fait du syndicale en allant rendre visite au gouvernement!!!

"Un syndicat est une association de personnes qui a pour but de défendre les intérêts professionnels et économiques de ses membres (employés, ouvriers, cadres, patrons, professions libérales). Le syndicat cherche à faire aboutir des revendications en matière de salaires, de conditions de travail, de prestations sociales..."

Au-delà de ces démarches essentiels au développement de la vie étudiante, il y a d'autre actions à voir. Comme par exemple la solidarité, la prévention, l'apport de partenaires de soirées... Les asso' nationales sont aussi là pour ça. Pour aider les asso' locales de quelques manières que se soit... Alors pour ce type d'action parler d'apolitisme ou non, tu seras d'accord qu'il n'a pas lieu d'être mais c'est peut être un point qui départage ce type d'asso' nationale au syndicat national.
Leurs rôles ne s'arrétent pas au rendez-vous chez le ministère...

Alors après sérieusement la lisibilité auprès des étudiants de ce terme apolitique n'est peut être pas clair, mais en aucun c'est un argument de vente Wink !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette

avatar

Nombre de messages : 263
Age : 32
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Re: Salut. Quelques questions.   Sam 15 Déc 2007 - 19:58

Tout comme toi Guillaume, je pense que l'apolitisme n'existe pas. Et je suis contente d'entendre un BDEiste dire ça, car souvent nous avons eu l'impression que c'était un argument électoral.

Quand je parle de prendre des positions politiques je ne veux pas dire qu'il faut prendre sa carte dans un parti ou soutenir tel ou tel gouvernement. À l'AGEC il y a d'ailleurs très peu de gens qui sont encartés, la plupart étant uniquement des militants syndicaux. C'est en partie pour ça que nous avons quitté l'UNEF, qui parfois ressemble plus au terrain de jeu des futurs dirigeants politiques qu'à un syndicat...

Selon moi, prendre position sur la LRU, le financement des universités, le statut social étudiant, la sélection etc., c'est politique. Et à partir du moment où l'on décide de participer aux élections universitaires on est amené à prendre des positions de ce genre, et donc les listes doivent se mettre d'accord sur un programme et doivent le faire connaître aux étudiants. Prenons l'exemple des élections à l'UBP il y a deux ans. Les élus de la liste "inter'assoc", qui se sont présenté sur un programme qui prônait l'apolitisme (sur les affiches et sur les tracts). Pourtant très vite ils ont dû faire des choix sur les votes dans les conseils. Vu qu'ils n'avaient pas de programme précis ils se sont mis à voter selon leur avis personnel ce qui fait que les étudiants ont voté pour des gens dont ils ne connaissaient pas réellement l'orientation "politique". On en arrive au point qu'un élu BDE du CA me donne régulièrement sa procuration plutôt qu'à quelqu'un de sa liste...

Citation :
Cela dit je ne vois pas ou est le soucis cependant de mettre en place à la fois des élections et d'un autre côté des actions sociales et culturelles

Je suis tout à fait d'accord avec toi. Je ne vois pas pourquoi on devrait diviser action syndicale et action culturelle. C'est tout à fait compatible. à l'AGEC nous défendons cet aspect du syndicalisme étudiant qui est l'animation culturelle des campus, mais c'est vrai que l'action syndicale "pure et dure" nous prend tellement de temps que le reste passe un peu à la trappe. Nous ne sommes pas sectaires avec les BDE et nous avons de très bons rapports avec certains d'entre eux, notamment sur la fac de lettres et à l'IUT.

Maintenant, selon moi un syndicat n'est pas là uniquement pour défendre les étudiants au quotidien et obtenir des améliorations immédiates de leurs conditions de vie. Nous portons un projet qui place l'étudiant en tant que travailleur intellectuel en formation et dont les intérêts sont aux côtés des autres travailleurs, de la fonction publique évidement, mais aussi du privé puisque les attaques qu'ils subissent nous les subiront aussi un jour. De plus, un syndicat doit être là pour tous les étudiants, et pas uniquement pour certaines filières. De même il doit travailler au maximum en collaboration avec les syndicats de profs et de personnels.
Voilà sans doute les points qui nous différencient des BDE...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://agec.militant.fr
Gui

avatar

Nombre de messages : 9
Age : 31
Localisation : Clermont Ferrand
Date d'inscription : 13/12/2007

MessageSujet: Re: Salut. Quelques questions.   Dim 16 Déc 2007 - 0:09

Juliette a écrit:
Nous portons un projet qui place l'étudiant en tant que travailleur intellectuel en formation et dont les intérêts sont aux côtés des autres travailleurs, de la fonction publique évidement, mais aussi du privé puisque les attaques qu'ils subissent nous les subiront aussi un jour. De plus, un syndicat doit être là pour tous les étudiants, et pas uniquement pour certaines filières. De même il doit travailler au maximum en collaboration avec les syndicats de profs et de personnels.
Voilà sans doute les points qui nous différencient des BDE...

Je suis super content d'entendre cela de ta part Juliette. Cela dit je me permets quand même de répondre à ton dernier paragraphe très simplement.

Je répondrais par des exemples d'actions par les BDE pour les projets que tu donnes.
=> "Travailleur intellectuel en formation et dont les intérêts sont aux côtés des autres travailleurs [...publics et privés...]"
Je connais un très grand nombre de BDE Clermontois qui tous les ans mettent en place des forum des carrières, des table ronde autour de leur filière et qui travaille conjointement avec des syndicats de professionnels et de travailleurs. UN exemple; les STAPS... Le BDE il ya deux ans lors des grandes manif' pour les postes au CAPEPS, alors adhérents de la FAGE, c'est associé avec le SNEP (syndicat des profs en EPS) pour organiser le déplacement sur Paris... ET l'année dernière a crée un journal d'informations mensuel avec des interviews de professionnels pour répondre aux questions d'orientations des étudiants...

=>"un syndicat doit être là pour tous les étudiants, et pas uniquement pour certaines filières."
C'est un point important qui est souvent soulevé. La discussion avec des élus existe dieu merci. La logique de placer un étudiant de sa filière en tete de liste à des élections X ou Y afin d'en profiter au maximum est, de façon clair, existante. Mais après la logique des élus "BDE" n'est pas arrêté a sa propre filière.
Tu as des exemples flagrants d'élus qui donne te donne leur procuration alors qu'il n'était pas sur la même liste que Toi c'est bien, je trouve ça très honnête de leur part. J'espère que ces personnes ne la donnes pas parce qu'ils ne savent pas quoi en faire mais parce qu'ils accordent réellement une confiance dans la logique de développement de la vie étudiante que tu ammène par TON vote...

Après la logique "BDE" comme tu la nommes est diffèrente de la logique syndicale. Mais je me pose réellement la question:
Est-ce juste une différence d'orthographe entre deux organisations qui font la même chose mais de façon plus intensive sur des sujets spécifiques?
Est-ce juste cette logique militante intensive qui fait la différence???


Dernière édition par le Lun 17 Déc 2007 - 13:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëtan



Nombre de messages : 245
Age : 31
Localisation : cézeaux, bars, ....
Date d'inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: Salut. Quelques questions.   Lun 17 Déc 2007 - 12:57

Bon, je vais mettre mon petit grain de sel içi Wink

Pour ceux qui ne me connaissent pas (Gui, Etienne), je m'appel gaëtan, et je suis jusqu'a ce soir élu AGEC aux conseil d'Administration (CA) de l'UA.

Pour revenir sur un point, toute personne participant aux élections du CA ne peut pas dire être apolitique car par définition même le CA définit la politique de l'université (et le terme n'est pas anodin...).

Pour le reste guillaume, l'AGEC travaille aussi avec les Bdes, nous ne leur portons pas une haine farouche.

Exemple : j'aide les bdes de l'IUT a organiser leurs demandes de subventions, nous essayons de développer le tutorat étudiant, etc.

Pour moi, le travail commun entre les Bdes et un syndicat local est le plus profitable aux étudiants.

MAIS il faut une condition, c'est que les associations soient d'accords sur la politique à mener à l'université et sur les modes d'actions pour y parvenir.

C'est celà qui nous oppose régulièrement à certains BDEs.

Voilà mon analyse, elle ne reflète que ma pensée, et si tu veux plus d'éclaircissements, je suis prêt à y répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
katia

avatar

Nombre de messages : 76
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Salut. Quelques questions.   Lun 17 Déc 2007 - 18:12

bonjour,

comme je ne peux pas vraiment m'en empecher je vais ajouter aussi mon grain de sel. je ne suis plus etudiante et je regarde a droite et a gauche ce qui se passe et ca me permet d'avoir un peu de recul.

Je sais par experience qu'avoir un debat avec l'UNi est tres limité. les arguments sur la LRU sont au nombre de trois, ils sortent toujours les memes, et refusent de repondre a des questions simples. Un debat est il me semble autre chose que "nous pensons que nous avons raison, vous pensez que nous avons tort et on en reste la..." Malheureusement un peu partout en France c'est comme ca que ca fini. les quelques uns qui voulaient avoir un vrai debat et qui montrait un peu plus d'intelligence ont étés virés de l'UNI (comme la vice presidente d'une scetion parisienne pour s'etre opposée a une charge de CRS sur des militants gauchiste pendant la campagne presidentielle, ou un autre militant de Dijon qui s'est fait viré et de l'UNI et des jeunes pops...).

En ce qui concerne le BDE des staps, je connais bien c'est avec eux que j'ai bossé il y a deux ans sur la LEC, le CPE et la reduction de postes au CAPES. Ca a été difficile au debut pour des raisons idiotes d'aprioris... mais finalement on a fait du bon travail tous ensemble. C'est possible et Gaetan a raison il faut avoir le meme point de vue général sur la politique de l'Université. Et politique au sens large. Aujourd'hui la plupart des gens se meprennent sur ce mot. "nous on fait pas de politique mais..." En fait les gens ne savent pas qu'ils en font tout le temps... et quand on leur dit c'est comme si on les insultait... c'est marant !

en ce qui concerne les moyens d'action, je pense toujours que le blocage est une solution mais qui a été envisagée trop tot partout en France sans avoir les reins assez solides... Clermont est une des exceptions. Moi je pense que toute la methode de mobilisation est a revoir et qu'il faut apprendre a utiliser les armes utilisées par le gouvernement pour faire joli : communication et medias... Mais pour ca il faut aussi accepter de se remettre en cause, et il y a peu d'organisations au niveau national ou local qui acceptent de le faire... et la dessus meme l'AGEC reste un peu frileuse... C'est normal on ne maitrise pas ca. Pour instaurer un rapport de force il faut de la populasse... les francais sont contre les grevistes qu'ils voient toujours comme des privilégiés qui ne font que raler sans motifs... Alors apres facile de casser une greve...! on a beau parler des medias qui vehiculent une mauvaise image et qui ont un partie pris, on a jamais vraiment ce qu'il fallait depuis plus de 15 ans pour communiquer sur le droit salarial, apres c'est facile de se faire demonter !

les solutions existent, elles doivent etre discutées, concertées, et on doit se donner les moyens humains de les mettre en palce. Expliquer que ce ne sont pas 4 personnes qui peuvent porter sur le poid de leur epaules les revendications de 400 parce que ca fatigue et ca permet aussi de dire aux opposants : "une minorité décide pour une majorité"... il faut parler, et ne pas lacher...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ferréol

avatar

Nombre de messages : 855
Age : 32
Localisation : gergo
Date d'inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: Salut. Quelques questions.   Jeu 20 Déc 2007 - 18:51

j'ai l'espoir (plus ou moins) d'organiser un débat sur la LRU en médecine par le biais d'un étudiant (qui doit être VPE) surnommé "papy"...
j'attends de ses nouvelles

_________________
SG de l'AGEC
membre de la section FANL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gw1.geneanet.org/index.php3?b=hfbilly_w&lang=fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Salut. Quelques questions.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Salut. Quelques questions.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Programmes du collège en français et en latin : quelques questions
» [résolu] Français - quelques questions sur les première et BTS.
» Quelques questions sur le latin en terminale et au bac
» CAPLP LETTRES HISTOIRE QUELQUES QUESTIONS...
» Quelques questions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'AGEC :: Espace ouvert : :: Mobilisation contre la loi d'autonomie des universités-
Sauter vers: